Silex intervient à la conférence Achats organisée par le cabinet Oliver Wyman.

Ce mercredi 12 décembre 2017, nous avons présenté Silex lors de la conférence organisée par l’EBG et le cabinet de conseil Oliver Wyman sur le thème : “ Les 1000 startups de la fonction Achats : quelles tendances et innovations ? “.

Silex intervenait aux côtés du cabinet de conseil Oliver Wyman au sujet de l’innovation dans le domaine des achats.

À deux pas de la place de l’Étoile, dans les locaux du cabinet de renommée mondiale Oliver Wyman, s’est tenue ce mercredi une conférence animée par Xavier Nouguès (Partner et spécialiste Achats du cabinet), ayant pour but de présenter la dernière étude du cabinet en matière d’Innovation. Cette fois-ci, le prestigieux cabinet s’intéresse aux Achats, fonction de plus en plus impactée par la création de startups.

“Mondialement, il se crée environ 4 startups par mois dans le domaine des Achats depuis 2010, soit une par semaine”.

Afin d’explorer au mieux la vague de disruption dans le secteur, la conférence était divisée en deux parties. Premièrement un compte rendu étoffé de l’étude, et deuxièmement un débat où se rencontraient deux points de vue opposés mais inévitablement complémentaires : celui des directeurs Achats de Siemens et de L’Oréal, et celui des fondateurs de Silex et de Per Angusta.

Présentation de l’étude sur les startups qui impactent le domaine des Achats.

L’Étude : 1000 Startups de la fonction Achats : Quelles tendances & Innovations ?

L’étude fut établie sur deux éléments fondamentaux, qui assuraient de balayer de manière exhaustive et diligente l’innovation dans les Achats depuis 2010. Le premier consistait à utiliser la data afin d’identifier au mieux les startups du secteur. Résultat des courses : 700 Startups core business et 1000 en élargissant à toutes les activités en lien avec le procurement. Une fois identifiées, le deuxième élément consistait à catégoriser ces startups, et quatre grandes catégories ont été retenues : Procurement Solutions, B2B Marketplace, Digital Procurement et Service Providers. Une fois les entreprises identifiées et catégorisées, le choix de la valeur commune permettant d’accompagner la réflexion de l’état du constat à celui de l’analyse était financière, et se portait plus précisément sur le montant investi par catégorie.

État des lieux :

  • Procurement solutions : 356 startups pour un investissement global de 1868 Millions de dollars
  • B2B Marketplace : 173 startups pour un investissement global de 692 Millions de dollars
  • Digital Procurement : 61 startups pour un investissement global de 359 Millions de dollars
  • Service Providers : 125 startups pour un investissement global de 44 Millions de dollars

En arrondissant les angles, c’est donc 2,9 Milliards de dollars qui ont été investi dans les startups liées au procurement depuis 2001. Bien que la somme paraisse élevée, elle est en effet assez faible par rapport aux autres secteurs, mais reste révélatrice d’une tendance à l’innovation maintenant très établie. Au-delà des chiffres et de la tendance, ce qu’il faut retenir c’est que là où l’innovation entraîne souvent le déclin des acteurs traditionnels, l’innovation dans les Achats est un facteur fondamental de performance pour la fonction, et par écho un levier essentiel à la transformation des entreprises.

En effet, les startups en lien avec les Achats répondent principalement à deux types de problématiques : soit elles contribuent à digitaliser les processus métier et le pilotage de la fonction (data, workflows, automatisation de tâches), soit elles accompagnent la digitalisation des métiers de leurs clients internes. C’est donc tout l’écosystème qui est impacté par la transformation et l’innovation au sein de la fonction Achats.

En somme, l’étude pousse les directions Achats à intégrer l’innovation dans leurs modèles de travail et à tisser des liens avec des startups sur le mode de la co-conception ; typologie de projet qui avait permis à nos équipes de construire la V1 de la plateforme Silex en partenariat avec Air France en 2016, projet récompensé lors du Trophée Décision Achats 2017.

La plateforme de sourcing Silex identifiée parmi les startups innovantes de la fonction Achats par Oliver Wyman.

Innovation et Achats : les grandes lignes du débat.

Suite au compte rendu de l’étude, quelques idées et retours d’expériences ont été échangé entre Quentin Fournela, CEO de Silex, Pierre Lapree, fondateur de Per Angusta, Olivier Gourmelon, Directeur des achats du groupe Siemens et Jean-Paul Darré, Indirect Purchasing Director de L’Oréal.

L’échange se base sur des parcours et des expériences diamétralement opposés, mais vu que les extrêmes se rejoignent, la vision de l’innovation, elle, est bien partagée. Les intervenants s’accordent à dire que l’innovation ne doit pas exclusivement être à la charge des startups ou des grands groupes, mais doit bel et bien être le fruit d’un effort partagé pour identifier des axes de travail communs et trouver une temporalité adéquate aux deux organisations.

“C’est une volonté pour nous tous de s’engager sur des alliances vers des sujets technologiques. Nous on a l’agilité, vous vous avez les besoins.” Q. Fournela, Silex.

Mais ce qui ressort aussi des échanges est la difficulté à innover quand les formats s’opposent. Les services achats, affichant une aversion au risque plus forte, doivent trouver le moyen de s’adapter à des organisations chez qui le risque est génétiquement imprimé. Ils ne doivent pas lancer ces projets avec une vision court-termiste, basée uniquement sur le ROI, ou les approcher sur les mêmes critères qui incombent à leur fournisseurs réguliers. Ils doivent s’investir dans les projets, établir des liens forts de co-développement et profiter de ces travaux pour initier la transformation de leurs métiers. Côté startups, elle doivent intégrer les problématiques des grands groupes dès le début de leurs processus de création, et être au plus proche des enjeux des utilisateurs finaux.

“C’est la théorie des petits pas : ces POC (Proof Of Concept) nous permettent aussi de commencer à nous transformer.” M. Viala, Air France.

Au-delà de la co-conception, les achats doivent apprendre à se transformer, et si l’on se réfère aux quatre grandes catégories de startups identifiées par l’étude, le boom de l’e-procurement est passé, et l’heure est aujourd’hui aux solutions de digital procurement qui contribuent, tout comme Silex, à faciliter le travail quotidien des acheteurs en s’appuyant sur les dernières technologies de pointe : Intelligence Artificielle, Machine Learning, Blockchain.

Les services Achats doivent changer leurs habitudes de travail, et ce changement passera obligatoirement par deux types de transformation :

    • Celle du métier : Développer une réelle politique de l’innovation avec leurs clients internes, identifier et anticiper les disruptions qui vont transformer leurs métiers.
    • Celle des processus : Co-développer, en lien avec des startups, les outils qui permettront aux acheteurs de gagner du temps, de l’argent et d’atteindre des nouveaux standards de performance.

“ Il ne faut pas que les services Achats fassent du Ski Nautique derrière le métier ! Il faut innover, et apporter des solutions.” J.P Darré, L’Oréal.

La première étape clef du changement est bien l’identification d’un problème. Chez Silex, nous sommes persuadés que la transformation des grands groupes est dépendante de leur capacité à dynamiser et à repenser leur rôles au sein de leur écosystème. Identifier, analyser et se connecter automatiquement à des nouveaux fournisseurs est une des missions principales de Silex, et c’est pour cette raison que nous pensons que le sourcing est la pierre angulaire de la performance des services achats, et de la performance globale de l’entreprise de demain.

Pour plus d’informations sur Silex, rendez-vous sur www.silex-france.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *